MENU

Au lendemain d'une carrière de 12 ans, alors infographiste, le vitrail m’apparait en 2001 comme l'intermédiaire idéal pour exprimer un ressenti survenu un an auparavant.

 

      Les icônes religieuses du XIème au XVIème StEustOrig4siècle n’ont plus autant de résonnance aux yeux des profanes si ce n’est leur emplacement majestueux qu’ils retrouvent dans l’antre de nos gardiennes, les cathédrales et autres sites sacrés.

      De plus en plus les consciences s’éveillent, cherchent la vérité qui se cache en chacun de nous cath13-2et non plus dans les récits bibliques, malgré l’importance de chacun, si l'on prend le temps de lire entre les lignes. L’Être humain aspire à vivre sa propre expérience pour se découvrir réellement, renaître à lui-même. Plus il prend conscience de son être, plus ce dernier s’élève et vibre à d’autres fréquences.

      Cette vibration qui me porte et m'encourage à pérenniser mon art, m'invite à harmoniser les techniques acquises depuis mon plus jeune âge et à rester fidèle aux gestes ancestraux qui m’ont été enseignés.

      Nous sommes à l’aube d’une Ère nouvelle, l’opportunité pour moi de vous faire découvrir le vitrail de demain (photo de droite). Ce nouveau projet respecte le sens qu'a le vitrail à mes yeux. Une dimension qui fût jadis un symbole fort pour ceux qui le confectionnaient en étroite collaboration avec des alchimistes et le Grand Œuvre.

loading